Comment signaler une colonie de vacances castastrophique ?

Une colonie de vacances est supposée être un séjour au bras de la nature, quelques semaines de détente et de paix. Néanmoins, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaiterait. Vous avez envoyé votre enfant en colonie de vacances et il s’avère qu’il ne s’amuse pas autant que ça ? Pire, les conditions du séjour sont catastrophiques et votre enfant veut revenir au nid familial le plus tôt possible ? Sachez qu’il y a une procédure à suivre et que vous pouvez signaler l’organisme responsable de la colonie de vacances été. Nous vous présentons cet article pour savoir quelles étapes suivre et comment vous y prendre pour que cette erreur ne passe pas sous silence.

1- Vérifier l’information relayée :

Il serait judicieux de préciser qu’il faut vérifier la nature de l’organisme responsable de la colonie de vacances avant d’y inscrire son enfant. Se contenter de se renseigner sur Internet, n’est pas suffisant. Allez sur place et faites la connaissance des personnes qui s’occuperont de votre enfant dans les semaines ou mois à venir.

Si votre enfant vous signale un dépassement au sein de la colonie de vacances, il est recommandé de vérifier l’information par vous-même. En plus d’être un témoin oculaire de la situation, vous pouvez vous informer davantage auprès des responsables et clarifier la situation avant que ça ne prenne davantage d’ampleur.

2- L’inspecteur pour donner un avis professionnel :

Si vous vous êtes déplacé au sein de la colonie de vacances été et que vous jugez que la situation est réellement grave voire même catastrophique, procédez par étapes. La première consiste à faire appel à un inspecteur pour qu’il contrôle la colonie de vacances en question et qu’il s’assure qu’il y a bien eu un dépassement.

3- Les agents des DDCS :

Une fois le travail de l’inspecteur effectué, le dossier passe entre les mains des agents des DDCS : La direction départementale de la cohésion sociale. Ces agents sont répartis sur tous les départements français. En d’autres termes, chaque département a ses propres agents de DDCS. Une enquête administrative est alors ouverte pour déterminer la nature du dysfonctionnement ayant eu lieu durant le séjour en colonie de vacances été. Si ce dysfonctionnement est causé par une faute commise par l’un des responsables de la colonie, ce dernier passera un interrogatoire. En effet, la faute peut être singulière ou récurrente. Les agents de DDCS prendront les mesures nécessaires en fonction de la nature de l’erreur en question.

Les erreurs sociales englobent plusieurs genres de dépassements : de la négligence, de la violence verbale, de la ségrégation…

4- Les agents des DDASS :

Si le dysfonctionnement remarqué est d’ordre sanitaire, ce sont les agents des DDASS qui prendront en charge le dossier : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales. La colonie de vacances en question peut être irréprochable au niveau social, mais défaillante quant à l’hygiène. Les erreurs sanitaires peuvent aller des serviettes de bain sales, à l’usage des produits alimentaires périmés, en passant par des salles d’eau non entretenues.

Une colonie de vacances est supposée accueillir tous genres d’enfants, des plus sains aux allergiques en passant par ceux ayant une condition médicale plus fragile. Si votre enfant se plaint à maintes reprises des conditions sanitaires, il ne faut pas passer outre et avertir un agent pour qu’il juge la situation lui-même.

5- Les sanctions :

Les sanctions varient selon la gravité de l’erreur commise et s’appliquent à celui ou celle qui est directement responsable et/ou complice. Si les conséquences de ladite erreur sont graves, la colonie de vacances peut être poursuivie judiciairement.

En outre, la colonie peut être mise sur liste ROUGE, ce qui signifie que son activité sera suspendue pour une courte durée. Elle peut être aussi mise sur liste NOIRE, ce qui signifie que la colonie sera interdite d’exercer à vie.