Les trésors de la Sardaigne

La Sardaigne est une île située dans la mer Tyrrhénienne, entre les Baléares et l’Italie. L’île, qui se trouve au sud de la Corse est en passe de devenir l’une des destinations touristiques balnéaires italiennes les plus prisées.
Deuxième plus grande île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne regorge de trésors à découvrir. Voici un petit inventaire, loin d’être exhaustif.

Un patrimoine historique riche

Le passé de l’île est encore bien vivant et de nombreux vestiges romains peuvent être visités en Sardaigne. Des Nuraghes, tours de pierre érigées qui font office de points d’observation et de défense, sont présents sur toute la superficie de l’île. Comptez-en environ 7000 ! Celui de Barumini, situé dans la province de Medio Campidano est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

A Nora et Tharros, deux anciens ports phéniciens, il reste encore quelques temples, des colonnes, des bains publics et quelques maisons patriciennes, tout comme à Cagliari où l’amphithéâtre est resté debout. Nora est considérée comme la plus ancienne ville de l’île.
L’île est aussi parsemée de nombreuses églises romanes qui datent, pour la plupart, des 12e et 13e siècles et sont inspirées du style toscan.

Des paysages naturels et escarpés

La Sardaigne est une région principalement montagneuse, même si ses sommets ne sont pas très élevés. Cela crée un paysage à la fois âpre et escarpé mais aussi assez doux. Vous pouvez explorer la région du Gennargentu qui est le plus grand système montagneux de l’île sarde.

La nature règne en maître sur l’île et est restée assez sauvage : forêts verdoyantes, zones désertiques ou plus marécageuses… La grande diversité des paysages ravira les amateurs de nature.
La faune de l’île est aussi très spécifique : cerfs, grands rapaces et autres chevaux sauvages sont très présents en Sardaigne. Mais vous pouvez aussi observer des mouflons et quelques espèces en voie d’extinction.

La mer est, bien évidemment, omniprésente et ses couleurs sont changeantes selon que vous vous trouvez dans une crique isolée, le long des côtes et des plages plus fréquentées comme Porto Cervo, la perle de la Costa Smeralda.
D’autres superbes plages vous attendent dès votre arrivée à Porto Torres en débarquant du bateau entre Marseille et la Sardaigne .
Porto Cervo est toujours considéré aujourd’hui comme le port de plaisance le mieux équipé de la Méditerranée. Mais le Porto Rotondo est aussi très fréquenté. Il surplombe le Golfe de Cugana et abrite des petites maisons assez pittoresques aux jardins luxuriants.

Une gastronomie reconnue

Les spécialités culinaires de la Sardaigne sont nombreuses et toutes inspirées de l’environnement bucolique de l’île. Les plats sont simples mais très goûteux. Si vous aimez découvrir un pays par sa cuisine, alors la Sardaigne n’est pas en reste.
Dans toute la Sardaigne, vous pouvez dévorer des viandes cuites à la broche, au feu de bois. La viande la plus connue est le porceddu, une variante du cochon de lait. Elle est cuite lentement à la broche puis aromatisée avec des herbes comme du myrte et du romarin.
Il existe plusieurs variantes de pâtes fraîches farcies mais les plus connues sont les culurgiones de l’Ogliastra (qui bénéficient du label IGP italien). Farcies à la pomme de terre et à la menthe, c’est un régal pour les papilles.
Le pecorino, fromage à l’appellation contrôlée, se retrouve dans presque tous les plats de l’île. Il se mange doux ou plus affiné et a un goût assez prononcé qui peut piquer un peu le palais des non-initiés.

La forte identité de la Sardaigne se voit dans ses paysages, sa nature mais aussi dans ses plats et ses spécialités, qui sont bien ancrés dans le terroir et les traditions.